tagtop2

Commedia dell'Arte

Masques de la "Commedia dell'Arte", VeniseLa Commedia dell'Arte est célèbre dans le monde entier. C'est une représentation théâtrale née au XVIe siècle et développée au XVIIe et XVIIIe siècles, basée sur l'humour, l'improvisation et les masques. Elle était jouée par des compagnies ambulantes qui allaient d'une ville à l'autre pour montrer leurs comédies.

Des scènes temporaires étaient installées dans les rues qui étaient les endroits préférés pour assister à ce nouveau genre de représentations théâtrales.

La caractéristique principale de la Commedia dell'Arte était l'absence d'une histoire précise; les acteurs basaient leurs performances sur un "canovaccio" (un plan sommaire) et étaient libres d'improviser.

Un autre élément fondamental était la présence constante des masques. Chaque acteur devait incarner un personnage et réussir à le rendre unique et distinct des autres avec ses mouvements du corps et ses blagues.

Les masques représentaient des personnages fixes qui jouaient dans des comédies différentes avec le même rôle. Les masques les plus célèbres étaient Arlequin, Brighella, Pantalon et Colombine.

Venise devint l'une des villes préférées pour la représentation des comédies. Le dramaturge Carlo Goldoni y fit faire des représentations de la plupart de ses pièces et devint célèbre dans le monde entier en tant que l'un des plus brillants comédiens italiens de son temps.

En savoir plus sur la biographie de Goldoni.

LA LOCANDIERA (La belle aubergiste)

Mirandolina, une aubergiste vénitienne, est courtisée par tous les hommes qui viennent à l'auberge et notamment par le Marquis de Forlipopoli, un aristocrate ruiné. Le comte d'Albafiorita est quand à lui un riche marchand qui semble très amoureux d'elle. 

Les deux personnages représentent deux caractéristiques typiques de la société vénitienne. L'un des marquis est convaincu qu'il peut séduire Mirandolina grâce à ses origines nobles, tandis que l'autre est sûr de la convaincre en lui offrant beaucoup de cadeaux. L'aubergiste rusée ne se donne à personne pour ne pas donner l'illusion d'être conquise. De cette façon, elle augmente la popularité de son auberge toujours bondée.

Cette comédie est une parfaite métaphore de la société vénitienne du XVIIIe siècle. Les nobles représentent les éponges de la société qui vivent au crochet des autres et les marchands, comme le Comte d'Albafiorita et Mirandolina, sont des gens intéressés seulement par l'argent.

Bien que la comédie soit typique de l'époque illuministe, la figure du "self-made man" est représenté par la protagoniste Mirandolina.


LA FAMIGLIA DELL'ANTIQUARIO (La famille de l'antiquaire)

La Famille de l'Antiquaire n'a pas de source littéraire spécifique. Goldoni se souvint sans doute de la femme d'un marchand vénitien pour créer le personnage d'Isabelle et s'inspira de l'actrice Teodora Medebach pour Doralice.

Texte traduit de: Ortolani, Introduzione alla Famiglia dell'Antiquario, vol. II, pag. 1297

Le Comte Anselmo Terrazzani gaspillait son argent en objets inutiles, étant une personne crédule. A cause de cela, la situation économique de sa famille était précaire et il décida de l'améliorer en essayant de convaincre son fils Jacinte de se marier avec Doralice, la fille d'un riche marchand vénitien appelé Pantalon. Le Comte reçut 20 000 écus, mais cela ne résolut pas les problèmes des Terazzani; il continua avec ses manies bizarres et sa femme Isabelle dépensa trop d'argent en vêtements.

En outre, les contrastes entre Doralice et Isabelle, qui n'appréciait pas l'origine sociale de sa belle-fille, empirait la situation. Tout s'écroula quand les deux scélérats Brighella (le serviteur d'Anselmo) et Arlequin décidèrent de tromper le Comte pour lui voler beaucoup d'argent. Seul Pantalon chercha à remédier à cette situation.

La comédie se déroule à Palerme, mais il est évident que Goldoni introduit des scandales et des habitudes typiques de la bourgeoisie vénitienne. Cette comédie est moins célèbre que La Belle Aubergiste mais elle est très importante car elle donne une idée claire de l'époque de Goldoni.

Le Comte Anselmo représente la crise de la société aristocratique qui n'a plus d'identité claire et est désarmée par la montée de la classe moyenne. Le manque de communication entre l'aristocratie et la bourgeoisie est le thème principal de la comédie. Le contraste entre Isabelle et Doralice est un autre élément significatif que Goldoni a introduit dans sa comédie, mais dont il ne donne pas la solution.

Le même Goldoni, se défendant des accusations du manque de final heureux, dit: "Je préférait une vérité désagréable à un imaginaire superbe, pour donner un exemple de la prédisposition féminine à la haine".

Le différend entre la vieille (Anselmo) et la jeune génération (Jacinte) reste aussi irrésolu. En outre, Goldoni utilise les masques de Brighella et Pantalon pour représenter les typiques scélérats vénitiens de l'époque.

La difficulté est de trouver la clé d'interprétation de la comédie.


Vous êtes ici : HomeHistoire et Culture Histoire de Venise Commedia dell'Arte

Gondoles, canaux, lumières et couleurs... Venise est tout cela! La vieille ville sur l'eau, célèbre dans le monde entier pour sa beauté architecturale et son atmosphère mystérieuse et romantique.

Newsletter

We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of the site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our Privacy Policy.

I accept cookies from this site