tagtop2

Histoire de Venise

D'après une légende locale, Venise aurait été fondée le 25 mars 421. Cette légende semble confirmée par l'histoire officielle: effectivement, des ruines des origines de Venise remontent au Ve siècle, quand des populations fuyant les invasions barbares en Italie du Nord se réfugièrent à Rialto (une petite île de la lagune). La population de la lagune vivait majoritairement de la pêche et du commerce de sel.
 
A cette période, la lagune était sous l'influence de Ravenne qui faisait partie de l'empire byzantin et c'est seulement à la fin du VIIe siècle qu'un commandement indépendant de Byzance fut instauré, même si Venise resta liée à la capitale. Suite à ça, le premier Doge fut élu et la première forme de l’État vénitien naquit: le “Dogado” (le Duché de Venise).
 
En 810, le Doge Agnello Particiaco déplaça sa résidence de Malamocco au centre de la lagune, Rialto (signifiant “haut rivage”) et c'est à partir de ce moment que, par convention, commence l'histoire de la cité de Venise.
Venise a été l'une des quatre Républiques Maritimes aux côtés d'Amalfi, Gênes et Pise; des villes qui, grâce à leur position, réussir à acquérir une grande autonomie et devinrent des états indépendants, tirant leur force d'une économie basée principalement sur les échanges commerciaux.

Pour défendre ses intérêts marchands, Venise mis en place une politique expansionniste sur la Mer Adriatique faite d'actions militaires (conquête de certaines villes stratégiques), d'accords commerciaux et de manœuvres stratégiques, comme sa participation aux Croisades demandées par le Pape.
 
Après la quatrième Croisade qui se finit par le sac de Constantinople, Venise devint la République la plus forte de toute la Méditerranée  orientale et obtint mainmise sur le trafic commercial maritime. A cette période, la cité conquit quelques îles en mer Ionienne, des bases commerciales de l'Italie méridionale et de la Grèce et la majeure partie du Péloponnèse et de la Crète.
 
L'état marchand avait une forte rivalité avec une autre des Républiques maritimes: Gênes.  Venise la combattu durant quatre violentes guerres qui éreintèrent et mirent les deux villes à rude épreuve. Par la suite, l'état vénitien chercha à s'étendre dans l'arrière-pays pour se garantir des territoires sur la terre ferme et conquit Padoue, Vicence, Vérone puis Bergame et Brescia.
Ce fut le début de Venise la Sérénissime, surnom sous lequel la République de Saint Marc  devint célèbre dans le monde entier. Ce fut aussi la période la plus florissante de la cité.
 
Durant la Renaissance, la République atteint l'apogée de sa gloire malgré des affrontements avec la Turquie qui se réglèrent à la faveur de Venise en 1571 après la grande victoire navale de Lépante. Ce moment historique est considéré comme le début du déclin de la cité en tant que puissance mondiale.
La découverte de nouvelles voies marchandes (à travers l'Océan Atlantique après la découverte de l'Amérique) et le renforcement des flottes navales espagnoles et turques affaiblirent petit à petit le rôle dominant de la République vénitienne sur les mers.
 

 

Venise inondée en 1966

Venise inondée en 1966

Crédit photo

Au même moment, Venise vécut une incroyable période artistique. Elle fut un important centre culturel durant la Renaissance, égal à Florence et Rome. Elle attira beaucoup d'artistes au XVIe siècle qui, avec leurs œuvres, contribuèrent à la rendre célèbre dans le monde entier: Titien, Le Tintoret, Véronèse, Iacopo et Giovanni Bellini, Iacopo Bassano sont les principaux interprètes du Maniérisme vénitien.

Cette grande tradition artistique continua durant les années 1700 avec les œuvres de Giambattista Tiepolo et de Pietro Longhi, avec l'innovation théâtrale de Goldoni et de la Comédie Italienne, avec les sculptures de Antonio Canova et l'architecture de Palladio qui s'est inspirée et a inspirée le néoclassicisme.
Pour plus d'informations, voyez la page dédiée à l'Histoire de l'art à Venise
 
Du point de vue politique, ce fut la domination française sous Napoléon, qui conduit à la fin de la Sérénissime et au pillage de nombreuses œuvres d'art.
Cette période vu la mise en place d'un nouveau plan urbain de grande dimensions prévoyant la démolition de certains monastères, comme cela avait déjà eu lieu en France avec le processus de sécularisation (qui a aussi comporté la soumission de l’Église chrétienne au pouvoir de l’État). La configuration urbaine de Venise est en grande partie dû à ces événements.
 
Avec le traité de Campoformio entre la France et l'Autriche en 1797, Venise mais aussi le Frioule, l'Istrie et la Dalmatie furent cédées à l'Autriche.
A la suite du Congrès de Vienne et de la Restauration, Venise passa au Royaume  de Lombardi Vénétie, lui aussi sous le contrôle des Habsbourg, et participa activement aux luttes du Risorgimento (période de l'unification italienne) et aux mouvement révolutionnaires de 1848. Dix-sept ans plus tard, en 1866, la cité fut annexée au Royaume d'Italie par plébiscite.
 
Au XIXe siècle, Venise initia une politique industrielle avec l'annexion de Marghera, la naissance d'un pôle industriel et l'union de la ville aux zones proches au moyen de nouveaux ponts et routes.
Durant la Seconde Guerre Mondiale, Venise fut épargnée par les bombardements qui touchèrent principalement la zone industrielle de Marghera. Les vénitiens participèrents activement à la lutte pour la libération du nazisme et du fascisme et, entre le 28 et le 29 avril 1948, la ville fut libérée des forces d'occupation.
 
En novembre 1966, Venise fut victime de grands inondations (des événements similaires se vérifièrent dans d'autres villes, dont la célèbre inondation de Florence). La cité s'est complètement reprise de cette catastrophe et est redevenue aussi merveilleuse que nous pouvons le voir aujourd'hui.
 
Malheureusement, Venise doit combattre tous les jours l'élèvement du niveau de la mer qui pourrait provoquer la disparition totale de la ville.
Pour résoudre ce problème, des solutions scientifiques ont été étudiées : on envisage de construire une barrière (connue sous le nom de Projet MOSE) pour contrer l'inondation et l'engloutissement de ce petit joyeux d'architecture et d'urbanisme unique au monde qu'est la ville de Venise.
 

Vous êtes ici : HomeHistoire et Culture Histoire de Venise Histoire de Venise

Gondoles, canaux, lumières et couleurs... Venise est tout cela! La vieille ville sur l'eau, célèbre dans le monde entier pour sa beauté architecturale et son atmosphère mystérieuse et romantique.

Newsletter

We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of the site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our Privacy Policy.

I accept cookies from this site